Ce site internet utilise des cookies pour fonctionner.

Vous êtes ici

Expression des élus de la majorité

//

Faire entendre sa voix

Magazine n° 146 mai-juin 2017

Les « marronniers » sont en fleurs

En journalisme, le « marronnier » désigne des articles servant à meubler une période creuse et sans réelle actualité. Le recours à ce même « marronnier » permet aussi de masquer l’incapacité du rédacteur à trouver des idées vraiment intéressantes. Notre opposition s’est toujours illustrée avec talent dans la culture de ce bel arbre. Chaque saison en apporte la preuve toujours plus fleurie. Critique par automatisme, elle ressasse toujours les mêmes sousentendus et propos fallacieux. Là où elle s’honorerait de jouer un rôle constructif, elle préfère la posture idéologique. Quand elle pourrait être audible, elle préfère insinuer. Quand on lui montre la vérité, elle regarde ailleurs et se pose en victime.

Nous présenterons bientôt aux Sébastiennais le bilan de notre mi-mandat. A mi-parcours, nos engagements sont plus que tenus. Loin d’une logique de campagne, contrairement à nos opposants, c’est bien notre majorité qui a su concrétiser ces projets.

En matière d’urbanisme, nous respectons toutes les règles, tout en veillant à un développement équilibré de notre ville. Afin de favoriser le bien vivre ensemble, notre Plan d’Urbanisme actuel est plus exigeant que ceux de la plupart des autres communes de l’agglomération. Concernant le futur Plan d’urbanisme métropolitain et ses nouvelles contraintes (voir le dossier de notre magazine), nous n’avons pas attendu notre opposition pour être vigilants et nous avons mis en place un Comité de Dialogue Citoyens. Notre objectif à tous les niveaux : préserver la qualité de vie des Sébastiennais.

Concernant la vidéo-protection, c’est une bonne décision que d’avoir voulu protéger, à un prix très raisonnable, le patrimoine communal et les véhicules des usagers de nos équipements associatifs. Après avoir tant décrié cette disposition, la Ville de Nantes s’apprête à lancer à son tour un vaste plan métropolitain de vidéosurveillance pour répondre aux problèmes d’insécurité dans certains quartiers nantais. Après avoir voté contre à Saint-Sébastien, comment votera notre opposition socialiste à Nantes Métropole ? Nous sommes impatients de le savoir…

Centres socioculturels ? N’est-ce pas notre devoir de gestionnaires de demander à toutes les structures que nous subventionnons de faire des recherches d’économies et d’optimisation de leurs actions ?

3 démissions d’élus pour des convenances de vie personnelle ou professionnelle ? Des modifications dans les délégations ? C’est la vie normale d’une équipe, et le respect des choix de ses membres. L’opposition ne vient-elle pas elle aussi de connaître une défection ? Cela dit, si on veut jouer avec les chiffres : majorité, seulement 10 % de changements d’élus depuis 2014. Opposition : 16% de changement !

Vos élus « de toutes sensibilités » : Joël GUERRIAU, Laurent TURQUOIS, Michèle BONNET, Thomas BOUCHER, Sandrine PUBILL, Sylvain GATT, Alice BELLING, Gilles-Antoine BEAUPÉRIN, Malika ZENAÏDI, Alain HARDOUIN, Patrice JEAN, Christine CAUCHON, Audrey AYME, Yves AUMON, Agnès REVOL, Isabelle MÉRAND-GAUTHIER, , Maryse ETIENNE, Hélène THOMY, Laurent BERTHOMÉ, Marie-Christine LAURENT, Philippe BABONNEAU, Jules QUANTIN, Anne TERVÉ, Clémence RÉMAUD, Meriem COILLIER-ASSOUNI, Yves RIO, Jean-François FRION, Marcelle DAMAS et Philippe RIOUX.

06/03/2017