au
Exposition Arts

Marathon

Scénario et dessins de Nicolas Debon – 2021 – Éditions Dargaud

À quelques mois de la cérémonie d’ouverture des Jeux Olympiques de Paris, l’exposition sur la bande dessinée Marathon de Nicolas Debon retrace l’histoire du marathon des jeux d’Amsterdam en 1928. À la surprise générale, cette épreuve fut remportée par El Ouafi Boughéra, un athlète algérien portant le maillot français, à l’époque ouvrier à l’usine Renault de Billancourt.

Sur la ligne de départ, les finlandais volants, les redoutables américains Joie Ray, Clarence Demar, le chilien Manuel Plaza ou le japonais Yamada sont largement favoris. Contre toute attente, après deux heures et trente deux minutes de course trépidante et ventée, El Ouafi, dossard n° 71, passe la ligne en premier. Le petit algérien dont tout le monde avait oublié le nom vient sauver la maigre moisson de médailles françaises cette année-là. L’exposition met en lumière le style singulier de Nicolas Debon avec une trentaine de planches originales tirées en particulier de l’album Marathon. Elle montre aussi les étapes de création de l’album : de la recherche documentaire, à l’écriture du scénario, jusqu’aux crayonnés et à l’encrage. Les dessins aux teintes sépias dépeignent ce qui se passe dans les corps et dans les têtes de ces hommes rompus à l’effort et au dépassement de soi. Plus largement, l’œuvre de Nicolas Debon nous sensibilise au sort de ces athlètes issus des anciennes colonies, encensé·e·s un jour, puis oublié·e·s.

 

El Ouafi Boughéra

El Ouafi Boughéra est un champion oublié au destin tragique. Il nait vers 1898 et grandit à Ouled Djellal, ville d’Algérie aux portes du Sahara, à cette époque dans l’empire colonial français et de fait, dans une société inégalitaire. Il passe les premières années de sa vie d’adulte sous les drapeaux, comme tirailleur algérien. Il émigre en France vers 1923 et devient manœuvre aux usines Renault de Billancourt. En parallèle il s’entraine avec assiduité et fait ses preuves lors des grandes compétitions : 7e au marathon des JO de 1924, champion de France de marathon en 1927, avant d’atteindre l’or aux JO de 1928.

Nicolas Debon

Après une formation au beaux-arts de Nancy, le dessinateur et auteur originaire de l’Est de la France, Nicolas Debon, part au Canada et devient dessinateur de vitraux, avant de s’orienter vers l’illustration jeunesse. Il revient ensuite en France pour se consacrer entièrement à la bande dessinée et publie en 2009, Le tour des géants chez Dargaud, puis L’invention du vide, l’Essai et enfin Marathon, toujours chez le même éditeur.

Du mercredi au vendredi de 15h à 18h
Samedi et dimanche de 14h à 17h
Accès libre – Tout public

Renseignements/médiation/visite de groupes
Service culturel : 02 40 80 86 05
mediation@saintsebastien.fr

Rencontre avec Nicolas Debon

Vendredi 29 mars à 20 h à la Médiathèque :
Film « El Ouafi Bouguera, le marathonien de l’histoire » (2018), réalisé par Olivia Laurin. Durée : 24 min.
Ce web doc, mêlant images d’archives, entretiens et planches dessinées, retrace les différentes étapes de la vie d’El Ouafi Bouguera, premier champion olympique français issu de l’immigration, le 5 août 1928 à Amsterdam.
Rencontre avec Nicolas Debon, modérée par Amandine Glévarec.
Il parlera de sa bande dessinée Marathon (Dargaud), reprenant la course mythique d’El Ouafi Bouguera. Nous évoquerons aussi avec lui l’univers du sport, thème récurrent dans ses albums.

Pour adultes et adolescents / Sur inscription au 02 40 80 86 20

Atelier création de silhouettes de coureuses et de coureurs grandeur nature

Animé par Nicolas Debon

Samedi 30 mars 2024 de 14h à 16h
Médiathèque

En s’inspirant de silhouettes d’athlètes, l’atelier permettra par groupe de deux ou trois de « découper » la silhouette d’un des participants et d’y ajouter en dessinant et en peignant du mouvement et de la vie. L’idée est de travailler en grand pour utiliser tout son corps… petit échauffement optionnel.

Pour tous, à partir de 6 ans
Réservations et renseignements auprès du service culturel au 02 40 80 86 05

Vous pourriez aussi aimer