Ce site internet utilise des cookies pour fonctionner.

Vous êtes ici

Expression des groupes d'opposition

//

Faire entendre sa voix

Magazine n° 175 Octobre 2020

En application de la loi “ démocratie et proximité ” du 27 février 2002, cette page est consacrée à l’expression de l'opposition du conseil municipal.

La gauche écologiste et citoyenne

La location, puis à terme la vente d’un local municipal, permet l’arrivée d’un commerce de chocolaterie qui  diversifie l’offre commerciale dans le centre. Il est donc possible d’intervenir pour dynamiser le centre-ville. Tou•te•s les Sébastiennais•es souhaitent retrouver un centre agréable et vivant, un lieu où il fait bon se retrouver. Quand cette opération a été présentée en conseil municipal, nous avons appelé à la vigilance sur la gestion du patrimoine immobilier de la ville et demandé l’acquisition d’autres locaux, avec le même potentiel, pour pouvoir accompagner d’autres formes d’activités.

Nous souhaitons ainsi que la ville trouve un espace accueillant services au public, vie associative, débat citoyen, sur le modèle des tiers-lieux qui voient le jour dans de nombreuses communes, lieux où foisonnent l’économie  sociale et solidaire. On doit aussi penser aux quartiers de Saint-Sébastien aujourd’hui dépourvus de commerces de proximité : impossible d’y faire ses courses sans transport. Nous proposons une épicerie itinérante aidée par la commune, en assurant ainsi commerce alimentaire et lien social aux personnes peu mobiles.

La crise liée au Covid met à mal l’économie et va provoquer une crise sociale d’ampleur. Il faut alors multiplier les
remèdes de solidarité.

Le récent vote à l’Assemblée nationale de la prolongation et de l’extension de l’opération “ Territoire Zéro chômeur de longue durée ” est une occasion à saisir pour mettre en place cette démarche visant à faire correspondre des besoins de la population (petits travaux) aux compétences que possèdent les précaires.

Rappelons également le dispositif des Baux réels solidaires qui permet d’acquérir un logement sans être détenteur du foncier, limitant ainsi le coût d’acquisition des logements. La ville ne doit pas fermer la porte aux jeunes et aux classes populaires qui aspirent à y vivre.

La crise du Covid nous a conduits à limiter nos liens sociaux. C’est l’affaire de tou•te•s de contribuer et de maintenir la vie commune, en espérant retrouver au plus vite une vie sans entrave.

Hervé Camus, Maïwen Blandin, Jean-Yves Guillet : saintsebastien-ensemble.fr
Laurent Keunebroek : saintsebastienencommun.fr

Saint-Sébastien humaine et nature

La COVID-19 a profondément bouleversé notre vie quotidienne sur le plan sanitaire, social et familial. Il nous faut être vigilants même lors des rencontres familiales ou amicales.

Au niveau de l’activité professionnelle, cela est aussi compliqué. Les conséquences économiques vont être très
dures. De nombreux secteurs connaissent des heures très difficiles : restauration, culture, évènementiels ou aéronautique par exemple.

Dans sa sphère de compétences, la capacité d’une mairie à apporter son aide aux entreprises est limitée. Nous 
approuvons l’initiative prise par la municipalité avec la mise en place début octobre d’un soutien aux commerces locaux qui ont particulièrement souffert des conséquences de la pandémie.

Les commerces de proximité contribuent à la qualité de vie dans une commune. On les retrouve à Saint-Sébastien-sur-Loire, autour des principaux pôles que sont le Centre-ville, Martellière/Placis, Lion d'Or, La Fontaine. Ils nous permettent d’accéder à un large choix (alimentaire, services, santé, loisirs…) provenant souvent d’entreprises et de producteurs locaux. Ils jouent un rôle de lien social, d’animation et sont créateurs d'emplois. Proches, ils mettent en confiance et sont accessibles, un plus non négligeable pour les plus âgés d'entre nous.

Pour une ville comme la nôtre, faire en sorte que ces pôles commerciaux continuent à vivre, doit être une priorité.

L’opération qui va se dérouler en octobre et novembre n’est pas une initiative isolée puisque déjà de nombreuses communes, grandes et moins grandes, de la France métropolitaine et d’Outre-Mer, l’ont mise en place. À chacun•e d’entre nous d’y contribuer afin qu’elle soit un succès. À chacun-e d’entre nous de prendre de nouvelles habitudes d’achat et de continuer à faire vivre nos commerces de proximité une fois cette opération terminée.

Pour terminer cette tribune, notre groupe d’élus accueille Pascal COSTENOBLE, Sébastiennais depuis toujours et très investi dans le comité de jumelage avec Glinde., Il remplace Claudia PONTOIZEAU, qui démissionne pour raisons professionnelles.

Michel Caillaud, Claudia Pontoizeau, Christine Le Mentec-Tricaud :
Courriel : saintsebastienhumaineetnature@gmail.com


30/09/2020

Cela peut aussi vous intéresser