Ce site internet utilise des cookies pour fonctionner.

Vous êtes ici

Déploiement de la fibre optique

//

Communiqué de presse commun des villes de Basse-Goulaine, La Chapelle-sur-Erdre, Mauves-surLoire, Saint-Sébastien-Sur-Loire, Thouaré, Vertou

Un déploiement de la fibre qui ne passe pas Nous, maires de communes de la métropole de Nantes dénonçons les difficultés rencontrées avec Orange pour le déploiement de la fibre sur nos territoires.

Constat

  • Les années, les mois et les semaines passent et pourtant le déploiement de la fibre fait toujours autant débat dans de nombreuses communes de la métropole. Le point commun des territoires les plus en retard : un déploiement confié à l’opérateur Orange.
  • Lorsque l’Etat a attribué le déploiement de la fibre, le territoire a été divisé entre les deux opérateurs SFR et Orange. Au moment où nous devrions être en finalisation des derniers raccordements les territoires couverts par Orange présentent des taux de couverture inférieurs à 50% dans certaines villes et jamais au-dessus de 70% pour les mieux lotis (source ARCEP).

Pour expliquer ces retards, l’opérateur pointe de multiples causes (difficulté des raccordements aériens, difficulté de recrutement et de formation sur un marché en tension, Covid,…) qui bien que comprises ne doivent pas empêcher l’opérateur de revoir sa communication et ses process.

« Nous sommes dans l’incapacité de donner des calendriers précis à nos habitants qui nous interpellent sans cesse. Le déploiement se fait de manière anarchique et l’opérateur privilégie la facilité de déploiement. Ce qui revient à fibrer des logements qui avaient généralement des débits déjà bons. La logique de service public n’est pas privilégiée et nous manquons de visibilité. »

Des habitants excédés

Conséquences directes et logiques, les habitants se retournent vers leur municipalité seul interlocuteur disponible. Cela nous amène à communiquer sur ce sujet et à mobiliser des ressources pour essayer d’améliorer la coordination avec la métropole et l’opérateur.

Autre écueil rencontré, le déploiement des lignes aériennes se fait parfois de manière absurde avec des poteaux mal positionnés et implantés sans concertation. Là encore les villes sont en première ligne pour faire la médiation.

Les villes assurent donc un service après-vente de l’opérateur et ne possèdent aucun levier pour intervenir.

Nous lançons donc cet appel commun pour que l’opérateur Orange prenne aujourd’hui ses responsabilités en :
  • communiquant sur des calendriers fiables et des secteurs précis du déploiement de la fibre
  • respecte les délais et le calendrier de déploiement fixés avec la métropole
  • prenne en compte les difficultés rencontrées par les débits insuffisants et oriente davantage vers ces zones le déploiement de la fibre.
  • implante les poteaux de manière cohérente et avec un minimum de concertation. En cas d’implantation manifestement absurde, les poteaux doivent être déplacés sans prise en charge ni de la ville, ni des habitants. 

La presse en parle

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

https://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/saint-sebastien-sur-loire-44230/fibre-cinq-maires-vent-debout-f16047d0-e868-4320-a827-118897ac8e6d 

https://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/saint-sebastien-sur-loire-44230/loperateur-orange-repond-aux-maires-6618b2dc-f281-475f-be93-ce8a821a2c0a

04/02/2021