Ce site internet utilise des cookies pour fonctionner.

Vous êtes ici

Vœu du conseil municipal de Saint-Sébastien-sur-Loire pour le réaménagement de l’aéroport de Nantes-Atlantique

//

En 1974, l’État créait une Zone d’Aménagement Différé à Notre-Dame-des-Landes en prévision du déplacement de l’aéroport de Nantes-Atlantique sur ce secteur. En janvier 2018, l’État a abandonné ce projet.

Suite à cette décision, une concertation préalable pour le projet de réaménagement de l’aéroport de Nantes-Atlantique a été lancée par l’État jusqu’au 31 juillet. Cette concertation est importante car elle engage notre avenir, notre santé et la transition écologique de nos communes.

Nous regrettons cependant que les questions de fond, notamment en matière de santé et de transition écologique, ne soient pas mises réellement au débat. Nous regrettons aussi que le délai de la concertation ne permette pas la prise en compte des études environnementales qui se déroulent jusqu’en octobre 2019. Cette concertation aurait amplement mérité qu’on lui accorde plus de temps.

Concernant l’exploitation de l’aéroport, nous rappelons que nous sommes opposés aux vols de nuit.

5 options de réaménagement nous sont proposées : la réfection de la piste actuelle, l’allongement de 400 mètres, l’allongement de 800 mètres, une seconde piste transversale ou une piste en V. Elles présentent toutes des incidences en terme de nuisances et d’impact environnemental. Notre conseil municipal est particulièrement inquiet quant à la réalisation d’une piste en V ou d’une piste transversale qui impliquerait le survol d’une partie de notre ville. Nous souhaitons avant tout la réussite de cette démarche qui ne doit pas opposer les différents territoires de l’agglomération.

Plus globalement, nous estimons que l’ambition d’accueillir toujours plus d’usagers ne s’inscrit pas dans le cadre d’un projet de développement vertueux écologiquement et économiquement. Un projet qui doit notamment respecter les engagements pris dans le cadre des accords de Paris sur le climat

Nous ne voulons pas que le réaménagement de l’aéroport crée les conditions d’une inflation qui impacterait de nouvelles populations et aggraverait les nuisances actuelles.

Notre conseil municipal veut que les enjeux de santé publique soient privilégiés. Souhaitant une métropole à taille humaine, nous demandons une maîtrise du trafic aérien pour la protection des habitants, ainsi qu’une approche stratégique globale en matière de déplacements, notamment en matière d’infrastructures et de dessertes ferroviaires.

Enfin, notre conseil municipal en appelle aux Sébastiennais pour qu’ils s’expriment sur le sujet et fassent entendre leurs avis.

Tous les documents sont à disposition à l’hôtel de ville et également sur le site : www.reamenagement-nantes-atlantique.fr

Cela peut aussi vous intéresser